AROUND THE WORLD
La Page Presse de l'équipage 543 du 4L Trophy 2013
 
 

Publié le 11/10/2012 à 06h00 Lien vers l'article Sud Ouest

Cavignac

4 L Trophy, course pour l'humanitaire

Élodie entre la nouvelle et l'ancienne 4 L.

Élodie entre la nouvelle et l'ancienne 4 L. (Photo M.-c. w.)

Élodie Robert et Rachel Cantin partent en campagne avec un but : trouver le financement d'une aventure qu'elles espèrent vivre en 2013, le 4 L Trophy. Le 4 L Trophy ? Petit rappel. C'est un raid solidaire, qui achemine chaque année plusieurs tonnes de matériel scolaire au bénéfice des écoliers marocains et qui a permis en 2012 l'ouverture de trois salles de classe. Ce grand raid ouvert aux étudiants est une aventure humaine et, en même temps, une action humanitaire et de solidarité. C'est aussi un « écochallenge » avec pour objectif de réduire l'empreinte écologique du rallye, en favorisant l'installation de puits, de panneaux solaires, d'éoliennes, etc.
Fournitures scolaires

Elles n'en sont pas à leur première expédition, et l'année passée, leur équipage avait terminé 57e au classement général, 8e au classement féminin sur 300 malgré quelques péripéties. Ainsi cette année, elles ont présenté leur voiture lors de l'après-midi dédiée aux associations de la commune afin de se faire connaître et de collecter des dons. Car la vocation du 4 L Trophy est que les étudiants chargent leurs équipages de matériel à donner aux populations locales par le biais de l'association Enfants du désert, notamment des fournitures scolaires et du matériel paramédical.

Côté mécanique, leur nouvelle 4 L ira passer quelques jours chez un sponsor, un garage à Saint-André de Cubzac. « On a acheté cette nouvelle 4 L sur Internet, mais on a eu moins de chance que pour le premier modèle. Nous l'avons payée plus cher, 1 200 euros, et surtout nous avons découvert qu'elle ne passait pas le contrôle technique ! »

Avant le mois de décembre, elles doivent donc trouver des partenaires publicitaires et des donateurs pour pouvoir porter les couleurs de leur voiture violette et rose. Pour cela, elles ont créé une association, Donne-moi des ailes. Avec un budget prévisionnel de 8 050 euros au total, elles doivent réunir 3 100 euros pour pouvoir valider leur inscription. Les deux jeunes femmes démarchent sur toute la Haute Gironde.

Marie-Christine Wassmer

Pour les aider et les soutenir dans cette nouvelle aventure sous l'équipage 543, contacter Élodie Robert au 06 89 65 71 79 et Rachel Cantin au 06 35 36 53 15 ou par mail à donne.moi.des.ailes@gmail.com

Cavignac · Saint-André-de-Cubzac



Ce mardi 7 août, nous avons eu rendez-vous avec une journaliste de Haute Gironde,Gaelle CHIRON, pour la publication d'un article sur le fin de l'aventure 2012 et la préparation de notre participation en 2013. L'article sera publié ce vendredi 10 août.


                                                             
          


Aventure. Elodie Robert et Rachel Cantin attrapent le virus 4L Trophy

 
A g. Rachel Cantin et Elodie Robert à dr. dans la 4 L berline avec laquelle elles partent le 14 février prochain pour la 16e édition du 4 L Trophy. Elles ont présenté leur voiture lors de la foire de l'ascention de Cavignac le 15 mai 2012.

Originaires de Blaye et de Saint-Savin, les deux jeunes femmes se préparent à l'édition 2013 du 4L Trophy, le plus grand raid étudiant d'Europe

Une fois qu'on a essayé la 4 L, on ne peut plus s'en passer ! » C'est certain, Elodie Robert, originaire de Blaye et dont le papa habite Cavignac, ne sort pas indemne de sa première participation au 4L Trophy, le plus grand raid étudiant d'Europe, auquel elle a participé en 2012. Revenue depuis plusieurs mois, elle s'est ensuite concentrée sur son diplôme. La voici infirmière depuis le 20 juillet, fière d'avoir mené de front sa dernière année d'étude et le 4L Trophy. D'autant plus que l'aventure ne s'est pas déroulée comme elle le voulait. « J'ai eu des problèmes avec ma co-pilote. Elle ne voulait plus partir, mais pour ne pas tout annuler, je l'ai convaincue de venir. Un tel défi sans véritable co-pilote, cela gâche le plaisir ! » Un peu amère, Elodie Robert ne se laisse pas pour autant abattre du haut de ses 22 ans.

Ménager sa 4 L pour arriver à revenir en France

Impliquée dans la vie associative, elle n'a pas réfléchi longtemps avant de se lancer dans l'aventure quand, en 2011, elle découvre le 4 L Trophy. Elodie Robert trouve une 4 L fourgonnette sur internet. « Une affaire ! Je suis allée la chercher avec mon père en Dordogne pour 500 € ! », s'enthousiasme-t-elle.
Après avoir bouclé le budget, Elodie Robert s'est donc retrouvée parmi les 1 350 équipages et les 2 700 étudiants participants. Le
16 février dernier, au départ de Saint-Jean-de-Luz (une des deux villes de départ avec Poitiers), direction Marrakech pour dix jours et 6 000 kilomètres à travers la France, l'Espagne et le Maroc.
Pas une course de vitesse, mais l'objectif, chaque soir, de franchir la ligne d'arrivée. « Le véritable défi est de ménager sa 4 L pour arriver au Maroc et revenir en France », considère Elodie Robert. Elle s'est entraînée à conduire dès le début quand elle l'a ramenée de Dordogne. « C'était pas évident. Je calais en plein milieu de la route. »

41 000 € de dons et 68 tonnes de matériel

Côté mécanique, Elodie Robert n'était pas au point : « C'est mon père qui travaillait sur la voiture. Je savais que, sur la route, je trouverai quelqu'un pour m'aider. » C'est ça le 4L Trophy : la solidarité. « Dès le départ vers Saint-Jean-de-Luz, nous avons rencontré, à Cestas, deux équipages, les ' roses ' et les ' oranges '. Nous nous sommes épaulés tout le trajet. Quand l'équipe ' rose ' est tombée en panne en plein désert, nous avons tiré puis poussé leur 4 L discrètement jusqu'à la ligne d'arrivée car, pour rester en lice, il faut passer l'arrivée des étapes le moteur allumé. »
Autre instant de solidarité : la remise des dons. Car la vocation du 4 L Trophy est bien que les étudiants chargent leurs équipages de matériel à donner aux populations locales par le biais de l'association Enfants du désert. En 2012, le 4 L Trophy a permis d'amener sur place 41 000 € de dons et 68 tonnes de fournitures scolaires et de matériel paramédical. Dans leur voiture, Elodie Robert et sa co-pilote avaient des fournitures, un fauteuil roulant, un déambulateur et deux cartables.

En panne à 200 km de Madrid

Des anecdotes, Elodie Robert en a plein en tête. De franches parties de rigolade embourbées dans le sable, des tracas aussi. Comme cette première journée sur les pistes marocaines. « Il y avait de la neige sur un des cols à passer. On a voulu aider une autre 4 L et nous sommes arrivées au bivouac de nuit, très tard. Impossible de monter la tente alors nous avons dormi dans la voiture par -10 ° C. »
Autre rude moment : le retour. La 4 L d'Elodie Robert et de sa co-pilote n'a pas pu arriver à bon port en France. « Au retour, nous sommes tombées en panne à 200 km en dessous de Madrid. Impossible de trouver un garagiste qui a voulu nous aider. L'assurance refusait de nous rapatrier. J'ai dû appeler mon papa et mon copain pour qu'ils nous remorquent. »
Autant de tracas qui n'ont pas empêché la jeune femme de relever le défi. Son équipage a terminé 57e au classement général, 8e au classement féminin sur 300. Et surtout, l'aventure vécue lui a donné une irrépressible envie de repartir. « Dès qu'on revient, on ne pense qu'à une chose : se réinscrire ! », assure-t-elle. Et c'est ce qu'elle a fait. La voilà repartie pour l'édition 2013. Le départ est prévu le 14 février prochain. « Cette fois, je choisis une co-pilote que je connais bien ! » Il s'agit de Rachel Cantin, sa meilleure amie et camarade du collège de Saint-Yzan et du lycée de Blaye, originaire de Saint-Savin et étudiante dans le secteur de l'agroalimentaire.

Départ en 2013 avec une nouvelle 4 L

Les deux copines rêvent donc de rouler vers le sable du désert en quête d'une aventure solidaire. Première étape : trouver la voiture. « Pour cette deuxième participation, je voulais tenter de conduire une 4 L berline », confie cette amoureuse du modèle Renault fétiche des années 60. Les filles ont acheté cette nouvelle 4 L sur internet, mais avoue avoir moins de chance que pour le premier modèle. « Nous l'avons payé plus cher, 1 200 € et surtout, nous venons de découvrir qu'elle ne passe pas le contrôle technique ! »

Récolter 3 100 € avant le mois de décembre

Comme l'an passé, c'est papa qui met les mains dans le cambouis. Elodie Robert et Rachel Cantin cherchent des partenaires publicitaires et des donateurs pour pouvoir porter les couleurs de leur voiture qui sera violette et rose. Elles ont créé une association, ' Donne-moi des ailes '. Avec un budget prévisionnel de 8 050 € au total, elles doivent réunir 3 100 € d'ici décembre pour pouvoir s'inscrire. Les entreprises de Bordeaux étant beaucoup sollicitées, les deux jeunes femmes démarchent surtout la Haute-Gironde. 
Même si la communication et le marketing ne sont pas la spécialité d'Elodie Robert, elle dit avoir appris beaucoup en la matière avec sa participation au raid. Son petit ami, Steven, qui suit l'aventure de près, l'atteste : « Le 4 L Trophy lui a appris à monter un projet toute seule, à se donner des objectifs, à se débrouiller. » Et à voir son regard pétiller à l'idée de reprendre le volant vers les pistes marocaines, nul doute qu'elle et sa nouvelle co-pilote arriveront à trouver les mots pour convaincre des partenaires de les aider dans cette nouvelle aventure : la 16e édition du 4 L Trophy, sous l'équipage 543 !

Pour soutenir l'équipage, contacter Elodie Robert au 06 89 65 71 79 et Rachel Cantin au 06 35 36 53 15 ou par mail à donne.moi.des.ailes@gmail.com.

Article rédigé par :
Gaëlle Chiron




Créé avec Créer un site
Créer un site